2003-2004

Citrons

FRANCAIS
Dans cette nouvelle série de “Citrons” c’est le rouge Magenta qui apparaît. Introduire une couleur en plus c’est comme réécrire totalement une pièce parce qu’on la conçoit avec un acteur en plus. Le Magenta n’existe pas uniquement dans le rose où il se voit mais tout autant dans les mélanges auxquels il participe pour bâtir l’espace, sans pour autant être vu. Un peu comme un acteur n’existe pas uniquement quand il parle mais existe aussi dans les réparties des autres acteurs, même si elles ne lui sont pas adressées, dans la mesure où tous bâtissent un drame commun.
ENGLISH
In this new series of paintings it is the Magenta red that appeared. To introduce a new colour is like to rewrite a play because you bring in one actor more. The Magenta does not only exist in the pink in which it can be clearly seen, but also in other colour combinations where it participates to create the space, although it is not seen. It is a little like in a play where an actor does not only exist when he speaks but he also exists in the other actors’ roles and responses, even when they are not addressed directly to the first one – all work together to build up a play as a whole.
  • les citrons n°1

  • les citrons n°2

  • les citrons n°3

  • les citrons n°4

  • les citrons n°5

  • les citrons n°6

  • les citrons n°7

  • les citrons n°8

  • les citrons n°9

  • les citrons n°10

  • les citrons n°11

  • les citrons n°12

  • les citrons n°13

2003-2004

Paysages et autres peintures

  • La barque

  • barques et voile

  • vague sur la digue n°19

  • vague sur la digue

  • vague sur la digue n°17

  • le pull

  • la terrasse n°3

  • la terrasse n°4

  • la transfiguration n°3

  • le mont des oliviers

  • le banc

  • le banc

  • Le rocher rose

  • la chaise n°2

  • les glaieuls

  • Balbeck

  • Le couchant n°2

 

Retour à la page Peinture